Psychopraticienne, thérapeute en relation d'aide - 43 rue d'Assas, 75006 Paris
Adultes, adolescents, enfants

La passion amoureuse

Relations amoureuses

Les relations amoureuses sont un sujet qui n’en finit pas de nous questionner, nous bouleverser, c’est souvent une quête insatiable pour nous remplir, nous sentir exister, nous combler mais parfois elles nous détruisent… Parfois nous pouvons nous demander pourquoi ce thème manque cruellement de simplicité, que tout semble bien compliqué et douloureux, que nous ne tombons jamais sur la bonne personne. 

Pourquoi la passion amoureuse est excessive ?

Le psychosociologue Jacques Salomé, en parle merveilleusement bien dans son livre "Voyage aux pays de l’amour". La plupart du temps nous recherchons ardemment la passion amoureuse, pour nous sentir vivant(e), parce que la hantise d'un amour plan-plan, routinier nous fait fuir, comme si c'était l'un ou l'autre, rien de possible et de comblant entre les deux. Mais cette passion amoureuse est selon lui une "maladie de l’amour, qui ne peut être ni bénéfique à celui qui l’éprouve, ni à celui qui en est l’objet…". Elle peut disparaître aussi vite qu’elle a surgit, elle peut devenir exigeante, rendre dépendant(e), envahir l’espace vital

Qu'est-ce que l'amour ?

Et l’une des questions de fond à se poser quand on pense être amoureux : qui j’aime réellement quand je pense aimer mon/ma partenaire ? Cette question est une des clés de compréhension, elle met l’accent sur ce que je pense être de l’amour, ce que représente l'autre, ce dont j’ai besoin, ce que j'attends comme un dû, sans toujours penser à ce que j’ai à offrir à l’autre… Il évoque les pseudo-amours qui ne le sont pas : "l’amour de besoin (je t’aime veut dire je veux être aimé par toi), l’amour de manque (aime-moi comme untel n’a pas su le faire), l'amour de compensation, l'amour de peur (avec l’angoisse d’être rejeté ou abandonné), l’amour de consommation (j’aime que tu m’aimes) et les amours terroristes (puisque je t’aime, tu dois m’aimer)".

En travail thérapeutique, on vise à développer l’amour de soi qui permet de dépasser le besoin tyrannique d’être aimé et ainsi d’être disponible pour l'autre, un amour plus sain où l’on passe de l’égocentrisme à l’altruisme.

Source : Voyage aux pays de l’amour, Jacques Salomé

POUR PARTAGER, CLIQUEZ SUR LES BOUTONS A DROITE DE L'ARTICLE 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.