Psychopraticienne, thérapeute en relation d'aide - 43 rue d'Assas, 75006 Paris
Adultes, adolescents, enfants

Ne pas vivre sa vie : la piste du Syndrome du Gisant

Psychogénéalogie

Certaines personnes peuvent se sentir double, avoir peur de vivre, se sentir profondément tristes, être spectatrices de leur vie, s'interdisant d’en profiter pleinement, se sabotant, étant parasités dans leurs actes ou pensées, ne se sentant ni vivants, ni morts… 

La psychogénéalogie

Il peut être intéressant de réaliser un travail à partir de notre arbre généalogique : pour remonter le cours de notre histoire, rechercher les vécus et ressentis des membres de notre famille pour trouver des pistes de compréhension de malaises, maladies ou souffrances qui n'ont aucune raison d'être ici et maintenant.

Le Syndrome du Gisant

Le Dr. Salomon Sellam, depuis 2001, a présenté à partir de nombreux cas cliniques, ce Syndrome qui évoque les "réparations transgénérationnelles inconscientes de drames à type de décès injustifiés/injustifiables pour la famille". Cela signifie que lorsque la famille vit un drame, le deuil impossible bloqué est à l'origine d'une mémoire transgénérationnelle qui naît de la souffrance des personnes concernées lors du drame. La famille inconsciemment cherche à réparer ce drame en "remplaçant" le défunt. Cette mémoire touche certains membres de manière inconsciente. D’après lui, un individu peut réparer la mémoire d’un membre du clan, inconsciemment choisi par sa famille pour gérer cette mémoire. Il n’est donc pas libre de vivre sa vie pleinement puisqu’il doit également faire "revivre" le défunt symboliquement. Avec des conséquences somatiques, psychologiques ou psychiatriques. 

Lien avec certaines maladies

Le Dr Sellam évoque le Syndrome du Gisant pour expliquer certaines maladies neurologiques (sclérose en plaques, maladie de Parkinson, maladies où la paralysie est présente), certaines maladies digestives, pulmonaires, immobilisantes, le domaine métabolique (anorexies, boulimies, diabète, troubles du sommeil...), le domaine psychologique (dépressions, désordres amoureux, TOC...), le domaine psychiatrique (addictions, dépressions, bouffées délirantes, personnalités multiples...). Une approche passionnante dans son livre qui peut ouvrir des perspectives à la compréhension de mal-êtres non expliqués.

Source : Le Syndrome du Gisant, un subtil enfant de remplacement - Salomon Sellam

POUR PARTAGER, CLIQUEZ SUR LES BOUTONS A DROITE DE L'ARTICLE 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.